Gin tonic

Réponse à Juliette Minel du magazine Paulette à propos de la maternité

giseleisnerdy-a-paulette-la-maternite-pas-envie

(superbes photographies Apolline DRX)

Un article un peu moins mode mais résolument féminin ! « On ne naît pas mère, on le devient » et « je ne veux pas d’enfant, et alors ? », c’est le thème principal de l’article de Juliette dans le numéro 34 de la nouvelle formule du magazine Paulette. Cet article m’a interpellé, parce que je suis toute jeune maman et plus globalement, parce que je pense qu’il manque un truc essentiel dans cet article. Qu’avec la jeunesse, on est trop entier et que la vie n’est pas noire ou blanche comme semble l’exposer Juliette, mais bien grise et pleine de nuance. Une donnée très importante : l’adaptation !

Je ne vais pas vous refaire l’article, je vous invite à le lire mais rapidement : Juliette à 25 ans et elle ne veut pas avoir d’enfant, plusieurs raisons : la responsabilité que cela engendre (contre le désir de liberté et d’indépendance), les déformations provoquées sur le corps par un enfantement et plus, ne voit pas d’accomplissement dans l’expérience, méfiance envers la société (un des seul argument qui se tient pour moi !)… Le fait de se justifier montre que peut-être au fond, ces jeunes filles croient et donne raison à leurs détracteurs, il faut assumer et accepter son choix et c’est là un vrai problème. C’est que nous même, en tant que femme, nous avons intégré les préjugés de notre société et nous devenons nous mêmes misogynes…

L’idée est de redorer l’image des femmes qui ne souhaite pas avoir d’enfant, sur ce point, je suis complètement d’accord ! SVP arrêtons de juger ! Chacun fait ce qu’il veut, horloge interne ou non, si une femme à décider de vivre sa vie autrement, qu’elle en est heureuse, foutez-lui la paix ! Ne renvoyez pas vos frustrations et peut-être même envie de faire pareil sur les autres. Assumez ! Moi ce que j’aime, c’est la diversité et la tolérance, vous le savez.

Ce qui manque donc pour moi dans cet article, c’est une ouverture, un peu de positivisme et surtout un autre point de vue. Je vais forcément vous parler de ma petite expérience, parce qu’on est ici chez moi ! Je ne juge personne, encore une fois, mais j’aimerai ouvrir le discours que provoque cet article sur autre chose.

Je n’ai jamais changé une couche de ma vie avant mon fils ! Je n’ai pas d’appétence avec les bébés, je les regarde de loin, je n’ai pris que le fils de ma meilleure ami dans mes bras, à 25 ans je ne voulais pas d’enfant. Finalement, à 26 ans, mon horloge interne (oui oui, elle existe bien même si Juliette souhaite la mettre de côté) m’a fait comprendre que j’avançais dans la vie et que « oui, pourquoi pas, un jour je serai maman… ». J’ai continué ma vie avec mon indépendance chérie (je suis une personne TRES TRES indépendante, j’ai même besoin de solitude !), j’ai rencontré mon copain. Il est plus âgé que moi, alors forcément, lorsque nous nous sommes mis ensemble, je ne pouvais ignorer que dans les années à venir, il aimerait sans doute construire sa famille. Mais, pas tout de suite chéri, hein ?

J’ai décidé d’arrêter la pilule pour ne plus avoir d’hormones, pas d’envie de bébé derrière, mais de purifier mon corps après 10 ans de prise. L’idée était de se protéger et penser à un enfant mais dans 2/3 ans, pas maintenant. Nous ne l’attendions pas si tôt notre petit bout, mais il était bien là ! Il n’y a pas de bon moment, mais j’aurai aimé avoir un CDI au moins ou une situation plus stable. La vie a décidé pour moi !

J’en viens donc au point important ! Je suis tombée enceinte, sans vraiment essayer, sans vraiment en avoir une envie pressante, sans réfléchir. Mais quand j’ai su que j’étais enceinte, il était hors de question que je perde ce que j’aime et mon indépendance. J’ai aimé mon fils au premier regard, je m’aime aussi et pour être une « super » maman, j’ai besoin de mes moments, de mon indépendance. Voilà ce qui manque dans l’article de Juliette ! La maternité à changé depuis des siècles comme elle l’explique, pourtant, le regard que les femmes porte sur la maternité est si vieillot… Pourquoi avoir un enfant me bloquerait dans mon épanouissement ? Oui, il va falloir s’organiser différemment, bien sûr qu’il a besoin de temps et de moi, bien sûr que je vais devoir me renseigner, m’inquiéter… Malgré tout, il ne faut pas s’oublier ! Avoir un enfant n’est pas la négation de tout le reste. Il faut apprendre à se réinventer et choisir comment vivre sa maternité et surtout à déculpabiliser, accepter que je peux sortir sans m’en vouloir parce que je pensais uniquement à moi  ce moment là avec mes copines. Aujourd’hui, être maman, cela devrait être simple et décomplexé ! Il n’y a pas de bonne ou mauvaise maman, ce qui compte, c’est l’amour et il ne se comptabilise pas en temps mais bien en qualité.

Et là, je vais vous expliquer pourquoi je peux voir ma maternité de cet œil. Je suis de nature positive, mais pas que ! C’est grâce au papa bien sûr que je peux penser comme ça, il m’aide beaucoup et nous partageons cette « maternité » ensemble, il ne me laisse pas tout faire, il s’implique et m’a aidé tout au long de ma grossesse, pendant mon accouchement, à la première seconde de notre petit cœur. Pas tous, mais beaucoup de papa aujourd’hui ont envie et conscience de cette répartition et de ce dont à besoin un enfant pour grandir.

Je ne vous encourage pas à avoir un enfant, surtout si au fond vous n’en voulez pas ! Je souhaitais rendre moins noir ce tableau dressé par Juliette.
Belle journée remplie d’amour !

You Might Also Like

Votre avis m'intéresse ! Lancez-moi des défis mode, j'adore. Une pièce que vous aimez mais ne parvenez pas à porter ? Un sujet que vous aimeriez que je traite. Ecrivez-moi un petit commentaire :)

Challenge 150€, vous voulez participez ? Ecrivez moi à giseleisnerdy@gmail.com !

4 Commentaires

  • Reply
    Aurore
    22 mai 2017 at 15 h 23 min

    Je ne pouvais pas m’arrêter de lire! J’adore la vision que tu as de la grossesse ! Gros bisous à vous 3

  • Reply
    Petite and So What
    22 mai 2017 at 10 h 09 min

    C’est un très joli témoignage et je suis d’accord avec toi à 1000%!
    Certes, le bébé nous amène à changer notre organisation mais je suis persuadée qu’on peut continuer à être indépendante et à profiter de sa vie, et à être pleinement épanouie même en ayant des enfants! 🙂
    C’est un équilibre à trouver! 🙂
    Gros bisousssss

  • Reply
    Laurent
    22 mai 2017 at 8 h 37 min

    Merci pour les jolies photos :)))
    Et bravo pour ton texte.

  • Reply
    Melanie
    21 mai 2017 at 19 h 21 min

    Beau temoignage. Si intime! Gros bizú

  • Leave a Reply